Etre animateur, c'est un vrai métier !


 
Etre animateur, c'est un vrai métier !
Auteur : animyjob
Être animateur est un vrai métier. Il ne suffit pas de se lever un beau matin pour décider d’animer, encadrer et coordonner divers publics. Il faut avoir les aptitudes nécessaires et la qualification pour réussir cette profession. 8 arguments qui vont prouver l'authenticité du métier !

Missions d’un animateur

L’animateur a pour mission d’assurer des activités ludiques, sportives et culturelles visant à favoriser la sociabilité, la cohésion d’équipe et l’expressivité . Il doit tenir compte des besoins, des capacités, des intérêts et des rythmes des nombreux participants. L’imagination et la créativité de l’encadreur doivent être sans bornes pour proposer des animations et jeux intéressants et ludiques auprès de son public cible, car les activités ne sont pas les mêmes pour les tout-petits, les jeunes et les adultes.

La forme physique est aussi l’un des atouts principaux de l’animateur. En effet, ce métier nécessite de l’énergie. Considéré comme chef d’équipe, il doit avoir une forme optimale pour assurer le projet d’animation, guider les équipes, créer une dynamique, amener les gens à se dépasser, gérer les conflits.

Outre ses capacités physiques, l’encadreur professionnel doit avoir de nombreuses qualités mentales. Il doit faire preuve de tact et minutie pour gérer les situations difficiles, les conflits et les problèmes courants.

Compétences essentielles pour réussir le métier d’animateur

Pour exercer le métier d’animateur , il faut au préalable suivre un cursus dans un organisme de formation en vue d’obtenir un diplôme d’animateur agréé par le directeur régional de la jeunesse et du sport, et le ministre du sport. Les diplômes de formation animateur sont les suivants :

- BPJEPS Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport,

- DEJEPS Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport spécialité animation socio-éducative ou culturelle,

- BAFA Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur,

- le CAP petite enfance,

- DEUG STAPS Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives,

- DUT carrières sociales,

- Licence pro métier de l’animation sportive, etc.

Une fois les connaissances et les pratiques acquises, les animateurs exercent dans de nombreuses structures sociales telles que les centres sociaux, les maisons familiales, les centres de loisirs , les foyers de jeunes, les villages de vacances, les maisons des jeunes et de la culture, les foyers des travailleurs, les maisons de retraite, clubs de 3e âge. D’autre part, l’animateur a la fin de sa formation peut décider de se lancer dans la fonction publique, exercer ce métier de l’animation en parallèle avec une autre activité ou bien devenir animateur indépendant.

Connaître les enfants et les adolescents

L’animateur intervient auprès des nourrissons, adolescents, enfants, adultes et personnes âgées . Cependant, le travail avec les jeunes est plus délicat. Les besoins et la communication avec les adultes sont différents de ceux adoptés avec les enfants. Une préparation des activités et des animations est nécessaire pour stimuler et donner envie de participer. Raison pour laquelle, la connaissance de l’enfant et de son rythme doit permettre à l’animateur d’adapter son programme. Pour cela, l’animateur socioculturel trouve les moyens pour faciliter l’expression individuelle et au sein du groupe afin de prendre part aux activités et à la vie collective.

Les enfants constituent le public le plus simple. Les petites filles et garçons quittent le cocon familial pour la première fois. On ne se pose pas de question quant à la façon de leur parler, il faut juste être derrière eux, les surveiller et veiller à leur sécurité. Toujours attachés à leurs parents, l’animateur devient pour ces enfants un référent, un modèle à suivre . Il devient rapidement une épaule en cas de problème ou de chagrin.

Avec les adolescents, c’est un peu différent. Il faut se souvenir de sa propre attitude à cet âge. Certains enfants sont ronchons et ne veulent rien faire. L’encadreur professionnel doit faire preuve de patience, savoir à quel moment et combien de temps être derrière eux.

Organisation de la vie collective

La vie en groupe est au cœur de tous les apprentissages dans des centres de loisirs tout public. Un animateur a pour rôle de faire vivre une " qualité de relation " entre les participants pour favoriser la cohésion du groupe, l’esprit d’équipe et le partage.

La vie collective est un point important dans l’organisation des activités, car elle est déterminante pour la réalisation de son projet d’animation sportif et éducatif. Il ne s’agit pas de mettre tout le monde dans un moule dans lequel tous les individus devront faire la même chose. Le but est de faire passer du bon temps aux participants et de permettre l’épanouissement de chaque individu.

Il s’agit d’une sociabilisation où chaque personne a sa place, progresse autour du groupe et repart gagnant d’une expérience partagée avec les autres. Cela nécessite de l’animateur une bonne organisation de la vie collective.

Pour cela, il faut prendre en compte les critères suivants : l’âge, le sexe, le matériel, les activités, le temps requis pour participer à l’activité. L’animateur élabore, analyse et fait évoluer son groupe dans le respect des règles de vie collective.

Sécurité physique et morale des participants dans les activités

La sécurité des enfants, adolescents, adultes et personnes âgées est primordiale pour un épanouissement total lors des activités de loisirs . De ce fait, l’animateur doit veiller à la sécurité et la santé des jeunes est une obligation pour tous les animateurs. Ce dernier doit créer une ambiance, sensibiliser sur les risques, communiquer les règles de fonctionnement et veiller au bien-être des participants.

Sécurité physique

L’animateur doit s’assurer de la propreté des lieux et de l’endroit où les participants vont s’illustrer . Pour cela, le professionnel prend des mesures sécuritaires nécessaires pour éviter des risques de blessure et les accidents.

Sécurité morale

L’animateur a pour rôle d’apprendre aux adolescents et aux tout-petits les bons et les mauvais comportements. Ils doivent savoir grâce à leur encadreur qu’une parole, un geste, des insultes peuvent entraver la psychologie de l’enfant et limiter son épanouissement au sein du groupe.

Sécurité affective

Le rôle de l’animateur est d’amener l’enfant à pouvoir contrôler ses émotions, exprimer ses sentiments, faire part de son besoin . Pour cela, il favorise le lien entre les participants et assure des ressentis constructifs et agréables des enfants dans le cadre des activités.

En définitive, être un animateur est un vrai métier. C’est emploi d'animateur de rêve lorsqu’on est passionné par l’animation. Il suffit d’avoir du dynamisme et disposer de connaissances particulières pour offrir des animations de qualité.
Date : 01/08/18

Les Offres à la Une

TUTOS ACTIVITES

Premium

CONSULTER